Série "Vitraux"

Les vitraux sont à mes yeux une beauté qui touche aussi les non-croyants. Dans les édifices religieux, qu’il s’agisse d’une mosquée, d’une église ou d’une synagogue, les vitraux font partie des éléments du décor qui subliment l’architecture.
La manière dont ils sont assemblés et les couleurs qui les composent les font s’animer de manières différentes en fonction de la lumière qui pénètre dans ces édifices.
La technique utilisée pour la réalisation de cette série composée de cinq images (quatre couleurs plus une en noir et blanc) s’appelle en taille-douce, la trichromie. La trichromie est l’art de combiner, superposer trois plaques. Le métal et le papier se conjuguent grâce à une forte pression afin d’extraire cette couche d’encre plus ou moins épaisse.
La gravure peut se résumer en prenant comme exemple une maison :
Cave _ Rdc _  Premier étage _ Deuxième étage _ etc.. pour finir à la faîtière du toit correspondant à la surface polie du métal gravé (correspondant au blanc du papier à l’impression).
Pour accéder à chaque espace, on doit constituer des marches. Ces marches s’appellent les microns ou pour être plus simple, « les paliers ».
Chaque palier (étages) si vous préférez, symbolise un niveau de densité « optique » grâce à une architecture physique de la matrice au même titre que l’incidence de la lumière sur les vitraux plus ou moins opaques.

Partagez sur :